To be or not to be

To be or not to be

Savoir "être" n'est pas donné.

Nous débaroulons sur terre une besace à moitié pleine de tout un tas de choses qui vont parfois nous encombrer. Jusqu'à ce que nous comprenions qu'il nous est possible de trier, pour ne garder que ce qui est utile ici bas, c'est à dire trois fois rien. Nous passons notre temps à nous poser des questions inutiles pour lesquelles nous n'avons pas de réponses, à désirer être aimés sans cultiver la graine qui est en nous qui ne demande qu'à germer. Du coup nous cherchons à l'extérieur ce qui pourrait être astiqué à l'intérieur perdons beaucoup de temps, et repartons parfois tout aussi chargés que lorsque nous étions venus.

Dommage!