"Atelier porte 7" mais ça veut dire quoi?

"Atelier porte 7" mais ça veut dire quoi?

le ciel sur la terre

le trou d'eau du lapin d'Alice

ciel un oiseau
oiseau mécanique
bruyères
les premières cabanes
ailleurs
noé

Quand j'ai déménagé de l'atelier du fort du Bruissin à Francheville où je m'étais établie durant treize années, pour venir ici en pleine campagne, je dessinais déjà des moutons. Avec des ailes ou pas, des bleus des roses ou des jaunes, je dessinais des moutons mais aussi des cabanes à oiseaux, des oiseaux sans cabanes, des grenouilles, des chaises vides, des bateaux au long cours, des pétales de fleurs d'amandier, des fourmis un tas de trucs qui n'intéressent que les poètes et encore....

Faire un saut de puce de Francheville à St Jean fut pour moi comme un grand voyage. Je suis passée d'un atelier de 120m2 à un de 36m2 et d'un seul coup mes toiles et mes dessins ont rétréci comme s'ils avaient été lavés à l'eau trop chaude, que l'on n'avait pas respecté la température indiquée. Je suis passée des grandes toiles au format timbre poste ou presque, mais le nez collé au bord de la vallée.

A bien observer j'ai su rapidement que l'espace perdu en atelier, se compensait  largement par l' espace visuel acquis. Bien sûr il fallut réapprendre à bouger, se déplacer, mouvoir ses toiles, mais avec l'oeil en permanence ouvert sur la vallée, le ciel, les collines le pré à moutons, le chêne, la nuit, la Grande Nature le voyage est permanent.

Je trainais dans mes bagages d'atelier un chiffre 7, un azulejos rapporté d'un périple au Portugal depuis de nombreuses années, chiffre qui était destiné au devant de ma porte ayant longtemps habité au 7 rue de la Sarra à Oullins, mais que je n'avais jamais pris le temps de fixer...A savoir, ce que j'ai appris depuis que 7 est un nombre symbolique sacré qui unit le quatre représentant  la terre (et ses 4 points cardinaux) au trois qui figure le ciel. Le sept  à lui tout seul c'est l'univers en mouvement...parait-il.

Une belle histoire pour mon sept.

En revenant à vélo du village un jour et regardant l'atelier attenant à la maison de loin, il m'est venue l'impression qu'ils étaient situés bien en bordure du plateau comme prêts pour un embarquement voire un décollage immédiat....

Entre nous avez-vous remarqué que voyager, et en particulier prendre l'avion, nous demande toujours d'être attentifs aux portes et en particulier à leur numéro?

Voilà comment de cet atelier situé en pleine campagne m'est venue l'idée d'y associer ce "sept azulejos" et une notion de porte d'embarquement, indispensable à mon sens de la vie. Voyager c'est vérifier que notre place peut-être aussi ailleurs au milieu d'une autre culture, d'autres modes, d'autres habitudes. Si voyager nous sollicite à Etre, pousser la porte de l'atelier c'est sans bouger embarquer pour ailleurs, s'évader vers un autre monde, un autre univers. Alors bien sûr tout ceci conjugué aux marches régulières dans le paysage alentour, le voyage intérieur s'intensifie, se densifie à tel point que parfois il immobilise le geste.

Aujourd'hui enfin je comprends que le non-peindre est aussi nécessaire pour celui qui crée. C'est comme une forme d'ascèse pour faire germer plus simplement l'idée qui advient et c'est probablement  la recherche de l'absolu qu'exige l'acte de peindre ou de créer.

En guise de conclusion je dirai que dans la dénomination, "Atelier porte7" il y a cette invitation permanente au voyage pour voir d'en haut dont je ne saurai me départir. Imaginer regarder la terre avec les yeux d'un oiseau permet parfois de prendre la hauteur utile pour voir les choses sous un meilleur angle. .