sans la montagne

sans la montagne

oiseaux du lac

Celui qui m'a donné quelques clés pour l'utilisation de mon appareil reflex n'est plus, nous nous  étions reconnus aux Beaux Arts, entre montagnards nous avons des codes. Lui aimait la nature dans la dimension verticale du Mont Blanc, c'était son terrain de jeu. Un jour ensoleillé d'Ascencion il s'est fait happer par le glacier Tré la Tête qui ne l'a pas rendu. Il ne s'agit pas d'en être triste, la vie parfois nous parait tordue, mais la vie a ses raisons que nous ne pouvons comprendre. Je continue de porter les clés qu'il m'a données.

N'ayant aucun goût pour les modes d'emploi mais quelques dispositions pour l'approche picturale et la composition je continue à photographier pour mieux retenir ce qui me touche. Des photos de peintre avant tout, qui marquent l'instant et le temps qu'il fait, elles parlent d'elles-mêmes je ne donnerai donc ici aucune légende, elle semblerait inutile. Ces photos sont comme les cailloux qui bordent le chemin point.