c'est le premier pas qui compte...

Sortir de sa "maison" pour voyager demande un effort. Quitter son confort, ses petites habitudes, ses plaisirs cullinaires partagés entre amis le tout pour se projeter vers l'inconnu, n'est pas toujours facile. Voyager à pied serait ce qui demande le moindre effort, on ferme sa porte et l'on se fixe un cap à suivre, mais ce n'est pas toujours si simple, tout parcours est une forme moderne d'aventure, à laquelle nous devrons irrémédiablement nous adapter sous peine d'y laisser quelques plumes. Comme tout oiseau migrateur j'imagine.

le travail en suspend

Ouvrir sa porte à l'atelier

La grande Nature nous indique que le temps est venu de rentrer en "repos", de veiller à nous ressourcer autrement durant le temps de l'hiver qui s'en vient. La grande Nature est généreuse mais nous n'avons cure de ses conseils, et généralement continuons à vivre sur le mode du printemps et de l'été à plein badin!  Certains comme Charlebois chantent à tue tête "demain l'hiver moi je m'en fous je m'en vais…", d'autres supportent l'hiver comme un cadeau.

dim 18/11/2018 - 10:04
1 commentaire